Accéder au contenu principal

Articles

Karaté Ni Sente Nashi

Qu'est-ce qui différencie le karaté des nombreux autres sports martiaux ?
Cette phrase, "Karaté Ni Sente Nashi" qui signifie "Dans le karaté, il n'y a pas de première attaque"    définit le karaté et son véritable objectif.
Le karaté est un art défensif aux mouvements dévastateurs réservés aux situations les plus dangereuses.   


Saviez-vous que la plupart des serpents à sonnettes lorsqu'ils mordent font des «morsures sèches» ? 
Ils ne libèrent pas leur poison dévastateur à chaque fois qu'ils frappent.   De la même manière, le maître de karaté a un potentiel incroyable pour blesser et blesser gravement un adversaire, mais comme le serpent à crécelle avec un potentiel accru, il en résulte une augmentation de la conscience de soi et du contrôle de ses propres actions.   
Le karaté est comme conduire une voiture.  La voiture ira aussi vite ou lentement que la personne qui la conduit. Les experts en karaté peuvent soit produire un impact modéré, soit tr…
Articles récents

LE KARATÉ DO

"Décider qui a gagné et qui a perdu n'est pas l'objectif final. La karaté-do est un art martial qui développe le caractère à travers l'entraînement, de façon à ce que les karatékas puissent surmonter tous les obstacles, tangibles ou intangibles.




Le karaté-do est un art d'autodéfense se pratiquant les mains vides. Il entraîne systématiquement les bras et les jambes et permet de maîtriser un ennemi qui attaque par surprise par une démonstration de force équivalente à celles avec de véritables armes.

Le karaté-do est un exercice à travers lequel le karatéka contrôle tous les mouvements corporels, comme les fléchissements, les sauts et la stabilisation, en apprenant à bouger les membres et le corps en arrière et en avant, à gauche et à droite, en haut et en bas, librement et uniformément. La bonne maîtrise des techniques du karaté-do dépend de la volonté du karatéka et on les dirige sur la cible avec précision et spontanéité......
L'entraînement transforme différente…

TAIJI KASE, MÉMOIRE D'UN SENSEI INCONTOURNABLE

Le 24 novembre 2004 disparaissait Taiji Kase, l’un des grands sensei qui aura marqué le karaté français.
S’il n’est pas le premier karatéka japonais à exercer une influence sur le karaté français, la sienne sera décisive. Formé à la dure école du dojo de Yoshitaka Funakoshi, de l’armée japonaise… et à celle des rixes nocturnes de cette époque troublée, maître Kase est un combattant hors pair qui n’a aucun mal à démontrer par l’exemple que les gestes de son karaté traditionnel sont aussi efficaces que purs… Il saura aussi faire entendre le message de l’exigence, celle du travail et du courage, qui formera plusieurs générations d’experts exceptionnels.

Itinéraire « J’ai perçu la noblesse du dojo »
Né en 1929 au Japon, Taiji Kase (ci-dessus avec Gichin Funakoshi) pratique tout d’abord l’aïkido et le judo. Dans cette discipline, il devient 2e dan en 1944, date à laquelle il débute le karaté avec Gichin Funakoshi et son fils, Yoshitaka. « Le Shihan du Shotokan-Dojo était Funakoshi Gichin …

MES INFLUENCEURS

Bonjour à tous, voici un article qui va vous permettre de mieux me découvrir et comprendre ce blog !
En effet pour démarrer ce blog je me suis inspiré de différents blogueurs et pratiquants qui m'inspirent  dont je n'hésiterais pas a partager leur travail avec vous. (Avec leur accord bien entendu)



JESSE ENKAMP

«The Karate Nerd»,
Mon histoire commence dans le dojo.
Ayant grandi dans le dojo de ses parents avec son frère Oliver à Stockholm, en Suède, il s'intéresse bien vite aux arts martiaux de manière générale.
Après avoir terminé ses études secondaires, i déménage à Okinawa (le berceau du karaté) pour étudier à l'université et explorer les racines de l'art.
Vivre au Japon - sans famille, amis ou connaissant la langue - l'a obligé à grandir vite. Cette période de sa vie a été un cours intensif sur l'autonomie, le courage et les compétences sociales.
C'est a ce moment qu'il lance le blog «KARATE by Jesse» pour documenter ses observations à Okinawa. B…

5 CONSEILS POUR DÉBUTER EN KARATÉ DO

PAR MOJENN


Bonjour à tous !
Ça y est, c'est décidé, vous allez commencer le karaté do ! Félicitations ! C'est une très bonne idée et je vous souhaite le meilleur chemin possible. Et pour vous assurer de démarrer dans les meilleures conditions voici 5 conseils pour démarrer en karaté do.

Le choix de votre style :
En effet, il faut savoir qu'il existe de nombreux styles différents en karaté. Les styles les plus connus aujourd'hui sont : le Shotokan, le Goju-Ryu, le Wado-Ryu et le Shito-Ryu. Mais il en existe d'autres tel le Kyokushinkai ou le Shorin-ryu. 
L'idéal est d'essayer un premier cours pour découvrir le style du dojo et voir s'il vous correspond. Pour en savoir plus j'ai rédigé un article spécialement sur lesstyles de karaté.

Le dojo :

Mis à part le style, le dojo, ses pratiquants et son senseï (professeur, maître) jouent un rôle fondamental.
Si vous n'êtes pas à votre aise avec votre senseï et vos partenaires, il va être difficile de vous épanouir.
B…

Heian / Pinan Kata : le secret

La signification secrète de Heian / Pinan Kata (Indice: Ce n'est pas ce que vous pensez)Par  Jesse Enkamp



Pratiquez-vous le kata Heian / Pinan? Si vous vous entraînez dans un style populaire comme Shotokan, Shito-Ryu ou Shorin-Ryu, vous le faites probablement. Certains arts martiaux coréens les pratiquent aussi! En fait, les cinq kata Heian / Pinan sont parmi les kata les plus enseignés dans le monde du karaté. Mais voici la chose étrange… Même si ces kata sont si courants, peu de gens en connaissent le vrai sens et le but! C'est comme un secret caché. Je vais t'expliquer. Mais avant tout, vous devez rencontrer le cerveau derrière tout cela: Itosu Anko - Le génie de Heian / PinanLes kata Heian / Pinan ont été créés par un homme nommé Itosu Anko. Itosu est né à Okinawa en 1831. Il était un enfant faible et timide. Itosu Anko (1831-1915)Pour cette raison, il a commencé à pratiquer le karaté pour renforcer son esprit et son corps. Heureusement, Itosu a trouvé l'un des plus grands maît…

LE DOJO KUN

Sensei Funakoshi, afin de laisser une trace écrite et de guider les pratiquants dans leur quête d’une compréhension plus approfondie des aspects spirituels de la voie du karaté-do rédigea, au soir de sa vie, ce traité.
LE DOJO KUN


Ces maximes succinctes qui s’inscrivent dans le cadre d’une tradition orale étaient originellement destinées à être complétées par des explications du Maître, dans son dôjô ou au hasard de cours particuliers que celui-ci dispensait à ses disciples.
Les principes sont compacts, concis et tendent vers une nature profondément philosophique. Cette même concision fait qu’ils sont sujets à des multiples interprétations et ce même dans leur langue d’origine : le japonais.
Les commentaires et interprétations sont de Genwa Nakasone, contemporain et proche  de Maître Funakoshi. C’est cette position privilégiée aux côtés du Maître qui fit de lui l’une des personnes les plus à même d’illustrer de commentaires les vingt préceptes.
Pour rappel, en matière de philosophie dans l…